VELO CLUB VEDASIEN

VTT – Cyclocross – Route

CHOISIR SON VTT

Comment choisir un VTT pour mon enfant ?

Le vélo doit posséder :

Des freins puissants type V-Brake ou disque. Les composants aussi sont importants, au niveau de la marque Shimano, le dérailleur l’Alivio est le minimum (Lx ou Xt suffit amplement) et chez Sram (autre fabriquant) à partir de X5 (la gamme se fait par numéro). Notez que le dérailleur, la chaîne, les plateaux… sont des pièces d’usure. Le choix d’un cadre devrait permettre de réaliser quelques saisons.

- Une transmission correcte avec 8 ou 9 vitesses à l’arrière soit 24 ou 27 vitesses au total.

-  Le poids total ne doit pas dépasser 14 kg, notez que le poids marqué sur le catalogue correspond le plus souvent à la plus petite taille. La moyenne se situe dans les 13,5 kg, pensez aussi que votre enfant doit être capable de soulever le vélo plusieurs fois de suite.

- Les roues avec des jantes double parois qui sont plus rigides et ont une longévité accrue.

Regardez aussi que les pneus soient adaptés à notre région. Évitez le tubeless (pneus sans chambre à air, comme sur les voitures).

- Les suspensions ajoutent du poids. Il est conseillé de prendre un VTT avec une fourche suspendue à l’avant. Il existe deux technologies : élastomère-ressort ou air-huile. La première a une bonne longévité, la seconde demande un entretien plus régulier. N’oubliez pas que la fourche travail à chaque bosse ou nid de poules, il faudra donc l’entretenir régulièrement.

Pour l’achat du vélo, il existe plusieurs possibilités (votre budget sera sûrement un facteur de choix) :

Les grandes surfaces (Auchan, Leclerc). Il est rare de trouver des vélos qui correspondent au critère du premier paragraphe, de plus la garantie est assez limite selon notre expérience…

Avantages Inconvénients
· Prix ·  SAV inexistant, ou peu compétent et très long

· Conseils élémentaires ou inexistants

· Composants souvent mal choisis

· Pas d’innovation dans la conception

Les Grandes Surfaces Sportives GSS (Décathlon, Go sport, Intersport…). Les vélos proposés sont corrects mais il faut regarder dans la gamme « VTT – Sportif » (et non-loisir) pour avoir un matériel correct.

Avantages Inconvénients
·  Rapport qualité/prix souvent exceptionnel

·  Gammes complètes et larges

·   La souplesse d’une grande surface

·  Pas d’identification à une marque

· Vélos « standards »

·  Conseil banalisé

Les boutiques spécialisées (Cyrpéo etc.). Vélos très corrects, le dialogue est le plus souvent intéressant car il vous conseillera le vélo le plus adapté, cependant les prix peuvent être assez élevés.

Avantages Inconvénients
· Vélos de marques, réputés, fiables et performants

· SAV très performant

· Montage à la carte, sur-mesure

· Conseils – Garantie

·  On paie la marque

CONSEIL

Eviter les hypermarchés ! Pour un premier achat et pour découvrir le VTT, préférez les GSS qui proposent des entrées de gamme de qualité à un prix intéressant.

Et si le virus lui prend, passez ensuite chez un détaillant.

Renseignez-vous auprès du vendeur s’il ne fait pas des réductions (Mondovélo…). Voir aussi pour une éventuelle reprise.

Il est important de prendre en compte de SAV ainsi que les garanties que le magasin vous propose : les pièces sont garanties 1 an (sauf celles d’usure), le cadre 5 ans, le service atelier et les prix proposés. Sachez qu’un débutant casse plus souvent qu’un confirmé.

Le VTT sera utilisé autant pour le club que pour les loisirs (si malheureusement, à notre plus grand regret, votre enfant se décide à stopper le VTT…). Il est donc important de prévoir le coup. Par exemple : les freins à disques sont-ils utiles pour s’essayer au VTT ? Ils sont certes plus efficaces mais une paire de plaquettes coûte dans les 15 € et il n’est pas dit qu’elle soit encore disponible dans 10 ans. A l’inverse les patins V-Brake sont indémodables et standards.

Pour résumer, l’achat d’un VTT peut devenir bien plus compliqué que celui d’une voiture, la variété des constructeurs, des gammes, des modèles peut rendre le choix bien difficile. Nous vous conseillons de choisir 5 vélos qui correspondent à votre budget et qui remplissent les critères précédents puis de nous les soumettre.

Les caractéristiques d’un bon VTT

Les qualités essentielles d’un VTT sont la sécurité et la fiabilité. Pour un enfant, les principaux critères sont :

Le cadre :

- Géométrie classique : celle des Marin, Ritchey, Merlin entre autres. Ce sont généralement des cadres confortables, aux tubes fins, et plutôt orientés X-Country, dans la plus pure tradition américaine.
- Géométrie sloping : le tube horizontal est incliné vers l’arrière pour donner plus de rigidité au VTT et permettre une maniabilité accrue (le passage de jambe est plus facile dans les zones trialisantes). Quelques spécialistes du sloping : Kona, Cannondale, Sunn. Pour les petits gabarits, il facilite la descente du vélo notamment en cyclocross.
- Géométrie « monopoutre » (un seul tube diagonal) ou autres géométries sont destinées aux disciplines spécifiques (trial, descente, free-ride…)

La suspension : Elles sont nécessaires pour amortir les vibrations et les chocs dus aux aspérités du terrain. La fourche télescopique des VTT offre un véritable confort de conduite.

La suspension arrière n’est pas nécessaire (augmentation du poids, manque de nervosité…) voir même déconseillée pour l’apprentissage des gestes techniques.

Les matériaux : pour le cadre, l’acier reste le matériau le plus abordable financièrement. Il est confortable et les cadres sont performants. L’aluminium est à la fois léger et résistant. Le carbone et les matériaux composites restent réservés à la performance.

La taille : Les VTT existent en plusieurs tailles. La taille du VTT détermine le confort et l’efficacité. Souvent le premier problème pour un enfant. On ne maîtrise pas la croissance de l’enfant, son désir de perdurer dans le VTT… Choisir la taille d’un VTT est donc d’une grande complexité. De plus, les géométries sont de plus en plus variées. Les constructeurs indiquent généralement la taille de leurs cadres en pouces (1″ pouce = 2,54 cm). Cette mesure indique la longueur du tube de selle entre la boîte de pédalier et le haut de ce tube. Attention, parfois cette mesure n’est pas prise aux mêmes endroits selon les constructeurs. Il vaudra mieux vérifier sur le vélo pour comparer plusieurs modèles.

Pour calculer la taille du cadre :
-> En fonction de la longueur d’entrejambe

Mesurer d’abord l’entrejambe, dos et talons collés contre un mur, pour obtenir la distance en cm entre le sol et le périné.

Si le VTT est de géométrie « classique : Taille = longueur_entrejambe x 0,59

Si le VTT est de géométrie « sloping » : Taille = longueur_entrejambe x 0,56

-> En fonction de la taille de l’individu

Moins précis que la méthode précédente car ne prend pas en compte la morphologie des jambes, qui peuvent être longues ou courtes selon les individus pour une même taille.

Taille homme Taille cadre (cm) Taille cadre classique

en pouces

Taille cadre sloping

en pouces

1,40 – 1,50 m 38 15 14,5
1,50 – 1,65 m 41 16 15
1,65 – 1,75 m 43 17 16
1,75 – 1,80 m 46 18,5 17
1,80 – 1,85 m 50 20 18,5
1,85 – 1,90 m 52 21 20
+ 1,90 m 55 22 21

Test du cadre :

1- La taille du cadre se mesure entre l’axe du pédalier et celui du tube horizontal, ou le sommet du tube de selle en suivant celui-ci.

La taille est également appelée « hauteur de cadre ».

2- Enjamber le VTT : se mettre debout les pieds au sol au dessus du tube horizontal (contre la selle). Il faut pouvoir placer une hauteur de 3 doigts entre le tube et l’entrejambe (1 main pour un cadre sloping).

Attention à la position de la selle plus basse que le guidon !

3- Assis sur la selle, talon sur la pétale. La jambe doit-être presque tendue (attention aux chaussures…).

4- Le meilleur moyen pour choisir est de tester et de comparer plusieurs modèles pour savoir quelle taille de vélo adopter. Une fois assis sur la selle, si vous touchez le sol de la pointe des pieds, c’est qu’il est adaptée à votre taille.

Les périphériques : Ce sont les éléments restants  (cintre, potence, tige de selle, selle, roues). Leur choix ne doit pas être fait à la légère car certaines pièces sont des éléments de sécurité (cintre ou tige de selle par exemple). D’autres rentrent dans le confort (position) de l’enfant sur le vélo.

Les pneus : Le pneu est l’élément vital du VTT. Rappelons en effet que le VTT est posé sur 2 roues et que c’est par ce biais que doit être assuré le rendement, la motricité, le confort, la précision de pilotage et l’efficacité du freinage. Un casse-tête chinois pour tout combiner dans le meilleur des compromis.

Autant le dire tout de suite : il n’existe pas de pneu idéal. Il faudra donc choisir en fonction de son poids, de sa pratique (rando, X-Country, descente, trial), et du terrain sur lequel on évolue (sec, rocailleux, meuble, boueux, roulant).

« A chaque discipline et à chaque terrain son pneu ! »…

Bonne prospection !

Pas de commentaires pour cet article